FR | EN | 

Découvrez toute l’actualité et les articles de TNUMIS Magazine en exclusivité

5 anecdotes numismatiques

Chaque monnaie porte en elle une histoire, un héritage culturel et des secrets bien gardés. Dans cet article, nous vous invitons à vous immerger dans un monde de monnaies et de savoirs, à la fois surprenant et édifiant. Plongeons dans cet univers fascinant à travers 5 anecdotes numismatiques.

1.    Le grain d’orge, la première monnaie

Aussi étonnant que cela puisse paraître, la première monnaie au monde fut un grain d’orge. Il était utilisé en 3 000 ans avant Jésus-Christ, dans le berceau de la civilisation, en Mésopotamie (aujourd’hui l’Irak).

À cette époque, le grain avait été choisi comme monnaie, dans son sens le plus commun. Associé à une valeur palpable, il était transformé en outil pour faciliter le paiement et l’achat. Il était aussi pourvu d’un avantage, et non des moindres, il pouvait être consommé dans les périodes difficiles !

Le salaire d’un ouvrier était d’environ 60 silas d’orge soit environ 60 litres. Les grains servaient à acheter des aliments comme des huiles ou des animaux, des chèvres, par exemple.

Rapidement, la monnaie atteignit ses limites, car les questions du transport et du stockage devinrent problématiques.

2.    Riche comme Crésus

Connaissez-vous l’expression « riche comme Crésus » qui désigne une personne démesurément aisée ? Savez-vous d’où vient-elle et qui était Crésus ?

La forme de la monnaie que l’on connaît aujourd’hui, la pièce, apparaît bien plus tard que le système monétaire du grain d’orge. Les historiens ne sont pas unanimes sur sa période de création, mais certains s’accordent à dire qu’elle serait née au début du VIIe siècle avant J.-C., en Lydie, l’actuelle Turquie.

electrum Crésus Lydie
Monnaie de Lydie, VIe avant J.-C., electrum.©classical numismatic group inc./emily spice

Ce sont les premières monnaies frappées et signées du monde occidental. Crésus, roi de Lydie de 561 à 547 av. J.-C. favorisait l’utilisation de ces pièces antiques que l’on nommait logiquement les « créséides ». La monnaie était fabriquée avec de l’électrum, un alliage d’or et d’argent, que l’on trouvait à l’état naturel sous forme de pépites, dans le fleuve Pactole. Crésus était donc un roi prospère, régnant sur cette région fertile où coulait ce fameux fleuve qui arrosait Sardes et qui regorgeait d’or.

3.    La monnaie la plus forte

Les Nations unies comptent 180 monnaies dans le monde avec un cours légal. Mais laquelle est la plus puissante ?

Direction l’Asie orientale et plus précisément le Moyen-Orient ! C’est le Koweït qui remporte la palme de la monnaie la plus forte du globe. Si initialement, le dinar koweïtien équivalait à une livre sterling au moment de son arrivée sur le marché, en 1960, il a désormais pris de la valeur. Il faut aujourd’hui environ 3 euros pour convertir 1 dinar koweïtien.

La richesse générée par leur industrie pétrolière rend la monnaie du petit pays situé entre l’Irak et l’Arabie Saoudite très convoitée. Le KWD est donc l’unité monétaire la plus élevée au monde.

4.    L’hyperinflation et les grosses coupures

Les crises et les périodes d’hyperinflations sont des moments douloureux pour l’histoire et l’économie des pays. Ce sont aussi elles qui génèrent des billets rares à l’usage fulgurant et qui tiennent une place de choix dans l’histoire monétaire mondiale.

Entre 1920 et 1924, l’Allemagne a connu une période d’hyperinflation qui a durablement marqué la mémoire du pays. En 1923, un pain se payait 3 milliards de marks !

L’inflation galopait et l’évolution des billets allemands était vertigineuse. Des dizaines de sortes de billets sont imprimées. En juillet 1922, un dollar valait 420 marks, un an après, un dollar valait plus d’1 milliard de marks !

Billets mark
Billet de banque ©wikimedia

La Yougoslavie a également subi l’une des cinq pires inflations de l’histoire dans les années 1990, sous la présidence de Slobodan Milošević. L’inflation galopante a poussé le gouvernement à prendre différentes mesures, dont la création d’un nouveau dinar yougoslave qui valait un million d’anciens dinars.

Les hyperinflations participent donc considérablement à la complexité de la numismatique.

5.    Les records monétaires de la Suisse

Le petit pays peut se féliciter de remporter deux records monétaires publiés dans le Guinness World. La Suisse produit non seulement la plus vieille monnaie du monde encore en circulation, mais également la plus petite.

La pièce suisse de 10 centimes est utilisée depuis 1853, l’année de sa création. Ce qui en fait la monnaie au cours légal la plus ancienne. Cinq ans après l’introduction de la Constitution fédérale suisse, les premières monnaies suisses ont été frappées à la Monnaie fédérale de Berne.

Durant 26 ans, l’avers de la pièce était constitué d’un bouclier décoré d’une croix suisse et de feuilles de chêne, avec l’inscription HELVETIA. En 1879, Karl Schwenzer dessine le nouveau motif : une tête féminine de profil avec un diadème, complétée des inscriptions LIBERTAS et CONFOEDERATIO HELVETICA.

Ce qui paraît incroyable d’un point de vue numismatique est qu’une pièce de 10 centimes de 1879 peut potentiellement toujours circuler et aura la même valeur qu’une pièce de 2023.

Le second record suisse est celui de la plus petite pièce d’or commémorative au monde, frappée en 2020, à 999 exemplaires. La Swissmint, l’entreprise publique qui s’occupe de la frappe de la monnaie suisse, a fabriqué cette pièce d’or de ¼ franc minuscule d’un diamètre de 2,96 millimètres. Elle pèse 0,063 g.

Sur l’avers, le millésime et la tête d’Albert Einstein tirant la langue sont représentés, avec la signature du graveur Remo Mascherini. Le revers porte la valeur nominale de ¼ franc, la croix suisse, l’inscription HELVETIA, la lettre B (pour l’atelier de fabrication de Bern) et sa teneur en or. Étant donné son diamètre, la pièce est vendue dans un coffret pourvu d’une loupe et d’un système d’éclairage, permettant d’en distinguer plus aisément les détails.

La numismatique nous offre bien plus que de simples pièces de monnaie et billets. Chaque exemplaire porte en lui une histoire, un contexte et souvent des mystères qui attendent d’être découverts par les passionnés. Ces cinq anecdotes ne sont que la pointe de l’iceberg, révélant la richesse et la diversité de ce domaine fascinant.

Sources :
Meritis
La revue l’éléphant
Cmcmarkets
Misterios numismaticos
Coin Update.com

Derniers articles publiés

Monnaies antiques : un voyage fascinant dans l’histoire numismatique

1007px-Pannini,_Giovanni_Paolo_-_Gallery_of_Views_of_Ancient_Rome_-_1758

Les monnaies antiques représentent un fascinant chapitre de l’histoire numismatique. Ce sont les plus anciennes pièces du monde qui témoignent de grandes civilisations. Dans cet article, nous plongeons dans l’univers…

20 Francs Marianne Coq : une monnaie emblématique

20 francs or marianne pcgs ms 67 1912 A paris avers

Dernière pièce des types Napoléon or, la monnaie 20 francs Marianne Coq est l’emblème d’une France du XIXe siècle puissante, qui rayonnait dans toute l’Europe. Avec sa qualité exceptionnelle, son métal…

Le gros tournois

Louis IX gros tournoi pedigree revers

Le gros tournois est le nom donné à une pièce de monnaie d’argent française. Créée par Saint Louis en 1266, elle devient rapidement populaire et sera l’une des monnaies les…

Découvrir tous les articles