FR | EN | 

Découvrez toute l’actualité et les articles de TNUMIS Magazine en exclusivité

La Collection Redfield

Lavere Redfield était un investisseur excentrique, avisé en actions et en immobilier. Il fit fortune grâce à des placements malins. À sa mort, on découvrit dans sa maison du Nevada un trésor gigantesque de dollars d’argent. La collection Redfield est effectivement un des plus gros trésors de dollars Morgan retrouvé aux États-Unis qui fait aujourd’hui le plaisir des numismates.

Le numismate Lavere Redfield

La collection d’une vie

Lavere Redfield était un homme d’affaires américain, propriétaire foncier, numismate, joueur de roulette et philanthrope. Il naît dans la pauvreté en octobre 1897 dans l’Utah, puis s’installe dans l’Idaho peu après la Première Guerre mondiale, où il travaille comme cultivateur de pommes de terre et gérant de magasin. Dix ans plus tard, au début de la Grande Dépression, il déménage à Los Angeles.

À son arrivée en Californie, il décide de placer ses économies et commence à acheter à un prix dérisoire des actions dont personne ne voulait. Il avait apparemment assez de talent pour choisir les bons placements et finit par faire fortune.

En 1935, il achète des terres agricoles et une grande maison en pierre à Reno. Avec sa femme Nell, ils font partie de la vague des millionnaires courtisés par l’État du Nevada qui revendiquait l’absence d’imposition.

Tout au long des années 40 et 50, Redfield se procure des sacs de dollars en argent et les stocke dans le sous-sol de sa maison. Il allait à la banque acheter des sacs de 1 000 dollars et les ramenait lui-même dans sa voiture.

Le trésor de Redfield : une fortune dissimulée

Détestant les banques et le papier-monnaie, ainsi que le gouvernement, Redfield choisit de conserver son trésor dans sa propre maison. En 1960, il est condamné pour fraude fiscale par l’Internal Revenue Service (IRS), l’agence du gouvernement fédéral des États​-Unis qui collecte l’impôt sur le revenu et des taxes diverses. Il préféra purger une peine de 18 mois dans une prison fédérale, plutôt que de s’acquitter de ses dettes. À sa libération, il rentre à Reno et continue tout de même d’accumuler des dollars d’argent.

Afin de rester discret, il se promenait en ville mal habillé. Redfield marchait parfois de son manoir de Forest Street au centre-ville de Reno, alors qu’il possédait de nombreux véhicules. On ne sut jamais s’il ne voulait pas dépenser son argent ou s’il préférait rester discret. Il aurait supplié Rollan Melton, l’éditeur du Reno Evening Gazette, le journal local, de ne pas éditer sa photo, pour ne pas que les gens sachent à quoi il ressemblait.

Les rumeurs se sont, malgré tout, vite répandues. Il subit de nombreuses tentatives de vols et de cambriolages. Personne ne mit jamais la main sur son trésor de millions de dollars, dissimulé dans les faux murs de sa maison.

Le Collection Redfield

Des dollars Morgan et Peace

À sa mort en 1974, sa succession est estimée à plus de 70 millions de dollars.

Les exécuteurs testamentaires ont trouvé des centaines de sacs de pièces d’argent. Ils comptabilisent 680 sacs de pièces de monnaies dissimulés dans sa maison. Au total, 407 000 dollars Morgan et Peace constituent la collection de Redfield. Pendant de nombreuses années, des rumeurs se sont répandues selon lesquelles les 400 000 dollars en argent trouvés dans son manoir de Redfield ne seraient qu’une partie de son trésor, le reste étant enterré ailleurs.

La collection Redfield contenait des dollars en argent de style Morgan “S”, fabriqués à la Monnaie des États-Unis de San Francisco. Il y avait également des dollars « CC » frappés à Carson City et des sacs de dollars en argent de style Peace. La plupart des sacs contenaient des pièces de monnaie non circulées en parfait état. Environ 15 % de la collection Redfield ont déjà circulé.

Des dollars certifiés par Paramount

Fin janvier 1976, l’ensemble du lot a été vendu au plus offrant. L’enchère gagnante de 7,3 millions de dollars était celle de Steve Markoff, de A-Mark Corporation, éclipsant de peu les sous-enchérisseurs, Bowers et Ruddy Galleries.

Markoff a choisi Paramount International Coin Corp. comme principal distributeur des pièces du trésor. Cette société américaine fleurissait dans les années 1970 avant même que les services de grading que l’on connaît aujourd’hui n’existent (PCGS ou NGC).

Paramount a rangé les pièces dans des supports en plastique sur fonds rouges ou noirs et les a gradées de deux qualités : Mint State 65 et MS-60.

redfield collection ms 65 paramount

Plusieurs services de classement ont depuis encapsulé et certifié les dollars Redfield, en retirant les supports de Paramount et en répertoriant la provenance sur leurs propres étiquettes d’entreprise. Or, les étuis sont devenus un élément convoité de la collection Redield. Numismatic Guaranty Corp. ajoute désormais une étiquette indiquant l’origine de la pièce en plus du coffret Paramount.

Sources :
Sarasota Numismatics
Coin week
Lynn coins
PCGS
NGC

Derniers articles publiés

L’Union Latine : un pan de l’histoire numismatique européenne

Dans l’univers fascinant de la numismatique, l’Union Latine se dévoile comme une épopée monétaire aux multiples facettes. Cette alliance entre différentes nations, créée à la fin du XIXe siècle, a…

World Money Fair 2024

World Money Fair Berlin ThomasNumismatics.com

Explorez le Monde de la Numismatique au World Money Fair de Berlin Chaque année, le World Money Fair de Berlin attire des passionnés de numismatique du monde entier pour célébrer…

Monnaies antiques : un voyage fascinant dans l’histoire numismatique

1007px-Pannini,_Giovanni_Paolo_-_Gallery_of_Views_of_Ancient_Rome_-_1758

Les monnaies antiques représentent un fascinant chapitre de l’histoire numismatique. Ce sont les plus anciennes pièces du monde qui témoignent de grandes civilisations. Dans cet article, nous plongeons dans l’univers…

Découvrir tous les articles