FR | EN | 

Découvrez toute l’actualité et les articles de TNUMIS Magazine en exclusivité

Top 7 des pièces de monnaie les plus rares

Depuis des centaines d’années, différents systèmes monétaires existent dans le monde entier. Les passionnés de numismatique se réjouissent de pouvoir trouver tant de trésors aux quatre coins de la planète. Quelles sont les monnaies les plus incroyables et les plus chères ? Voici un top 7 des pièces de monnaie les plus rares.

1. Un dollar Flowing Hair, en argent, 1794

Ce spécimen Green-Contursi-Cardinal a été vendu aux enchères par Stack’s Bowers Galleries, le 24 janvier 2013 à New York, au prix de 8,5 millions de dollars. C’est le record du monde de la vente d’une seule pièce. Comment la valeur numismatique de ce dollar a pu atteindre ces sommets ? En réalité, cette monnaie est considérée comme le premier dollar émis par le gouvernement fédéral des États-Unis. Si la banque américaine est créée en 1792, elle frappe des essais et des pièces en cuivre durant les deux premières années. C’est seulement en 1794 que le premier dollar en argent nommé Flowing Hair est réalisé.

Cet exemplaire n’a jamais circulé et a été conservé pendant plus de 200 ans dans son état d’origine, d’où sa qualité spectaculaire. Il pèse près de 27 grammes, fait 2 mm d’épaisseur et 35 mm de diamètre. Il est composé à 89,2 % d’argent et à 10,8 % de cuivre. Sur l’avers est gravé un buste de la liberté et sur le revers, un aigle. 

D’autres spécimens de 1794 sont aussi recherchés à travers le monde par les plus grands numismates. Par exemple, le Flowing Hair Lord Oswald-Hayes-Pogue a été aussi vendu à New-York, près de 5 millions de dollars, en 2014.

pièces de monnaies chères
Dollar Flowing Hair, 1794 ©flickr

2. Un dinar en or Umayyad, 723

Ce dinar a été frappé à Damas en l’an 723. L’or de cette pièce proviendrait directement d’une mine dont le calife était propriétaire. Sa vente, réalisée par Blanchard and Company, a rapporté un peu plus de 6 millions de dollars en 2011. Ce dinar fait donc partie des pièces de monnaie les plus rares et les plus chères au monde.

3. Doublon Brasher en or, 1787

Au XVIIIe siècle, la banque centrale des États-Unis n’existait pas encore. Ce sont donc des entrepreneurs privés qui créaient les monnaies. Ephraim Brasher était l’un d’eux et frappa ce doublon en 1787 à New-York. À l’époque, la monnaie qui détenait le marché était espagnole et cette pièce rivalisait, sans aucun doute, avec les doublons de Lima.

Certains experts numismates, comme Henry Chapman et Q. David Bowers, considèrent cette monnaie comme la plus précieuse du monde.

On connaît aujourd’hui sept exemplaires du Doublon Brasher. Six d’entre eux possèdent les lettres EB sur leurs aigles. Un seul possède les initiales de l’orfèvre sur la poitrine. En décembre 2011, ce dernier est vendu par Blanchard and Company, auprès d’un collectionneur privé, au prix de 5 682 040 millions. En mars 2019, un spécimen Newlin-Davis avec l’EB sur la poitrine est vendu 5,5 millions de dollars par Heritage Auctions.

4. Vingt dollars Double Eagle, en or, 1933

Les pièces de vingt dollars en or ont été frappées aux États-Unis à partir de 1907 jusqu’en 1933, année qui signe l’arrêt des monnaies en or. 500 000 pièces de vingt dollars ont été frappées cette année-là avant que le président Roosevelt ne publie l’Executive Order 6102, le 5 avril. Dans le cadre de la politique du New Deal, l’État exige que l’or détenu par les particuliers lui soit remis afin de le faire fondre. Certaines pièces ont tout de même réussi à échapper à la fonte. L’une d’entre elles appartenait au roi Farouk d’Égypte. Le 30 juillet 2002, elle est vendue par la maison aux enchères Sotheby’s au prix de 7,5 millions de dollars.

pièce rare numismatique
Vingt dollars Double Eagle, 1933 ©flickr

5. Un dollar en argent à buste drapé, 1804

On surnomme cette pièce « le roi des dollars américains » tant son authenticité est grande. Elle est datée de 1804, mais elle a été frappée en 1834 (soit trente ans après). Elle a été créée parce qu’il n’existait pas de dollars en argent de cette année-là, en tant que cadeau diplomatique pour certains souverains. Une pièce a, par exemple, été offerte au roi de Siam, au sultan de Mascate et aux empereurs du Japon et de Cochinchine.

On compte aujourd’hui quinze spécimens connus. Les professionnels de la numismatique ont élaboré un classement en fonction de leur état : classe I (originale), classe II (first restrike) et classe III (second restrike).

Voici quelques spécimens de la classe I :

  • le spécimen Dexter-Pogue. Il porte ce nom en référence à deux hommes. C’est le numismate D. Brent Pogue qui a vendu aux enchères cette monnaie 3 865 750 $ en 2017. La lettre D est poinçonnée dans un nuage au revers de la pièce. D pour James V. Dexter, un collectionneur qui posséda cette monnaie pendant 14 ans au XIXe siècle ;
  • Pogue détenait un autre dollar en argent de 1804 dans sa collection, nommé le Sultan de Muscat-Watters-Brand-Childs-Pogue. Ce serait le plus beau spécimen connu ;
  • le spécimen Mickley-Hawn-Queller a été vendu par Heritage Auctions en 2013 pour un montant de 3 877 500 $;
  • un dollar Watters-Childs. C’est l’exemplaire qui avait appartenu, entre autres, au sultan de Mascate. Classée Proof-68 par le Professional Coin Grading Service, cette monnaie est considérée comme une des pièces les plus exceptionnelles et rares au monde. En 2016, Pogue la met aux enchères. Une offre de plus de 10 millions $ a été proposée, mais elle n’a pas atteint le prix de réserve de l’expéditeur.
bel exemplaire de monnaie
Un dollar de 1804, classe III ©flickr

6. Un million dollar canadien en or, 2007

En 2007, la Monnaie royale canadienne a produit la première pièce d’un million de dollars au monde. Elle devait promouvoir la nouvelle gamme de monnaie royale canadienne en or et feuille d’érable. Elle est composée de 100 kg d’or pur Troy de 99,999 %, mesure 50 cm de diamètre et 3 cm d’épaisseur. Cette pièce de monnaie a été vendue aux enchères publiques en 2010 à Vienne pour un peu plus de 4 millions de dollars.

7. Vingt francs Turin, 1932

Cette pièce moderne, composée d’argent à 68 %, est l’une des plus rares de France. Au total, vingt pièces de vingt francs Turin ont été frappées à titre d’essai en 1932. Deux d’entre elles ont été scellées dans les premières pierres de l’église de Pont-Arcy et de l’établissement thermal d’Aix-les-bains. Un exemplaire a été expertisé en 1991 par un expert de la Monnaie de Paris, Alain Weil. Attention cependant, le numismate devra être prudent, car de nombreuses pièces de vingt francs Turin qui circulent ne sont pas des vrais.
Si les dix et vingt francs étaient à l’époque considérés comme des petites monnaies, ils sont devenus des pièces françaises rares et chères.

Ce classement vous a plu ? Découvrez encore plus de pièces d’exception sur notre boutique.

Sources:
Catawiki
Abacor
Joaillerie David
Un monde de fous
Monnaiesrares.com

Derniers articles publiés

La pièce de vingt dollars de 1933

bust of American eagle gold

Les pièces de vingt dollars ont été frappées aux États-Unis, pendant près de cent ans, entre 1907 et 1933. Ces monnaies d’or, ont une place de choix dans la numismatique…

L’Union Latine : un pan de l’histoire numismatique européenne

Dans l’univers fascinant de la numismatique, l’Union Latine se dévoile comme une épopée monétaire aux multiples facettes. Cette alliance entre différentes nations…

World Money Fair 2024

World Money Fair Berlin ThomasNumismatics.com

Explorez le Monde de la Numismatique au World Money Fair de Berlin. Chaque année, le World Money Fair de Berlin attire des passionnés de numismatique…

Découvrir tous les articles