FR | EN | 

Découvrez toute l’actualité et les articles de TNUMIS Magazine en exclusivité

Le trésor du Hollandia

Le Hollandia était un vaisseau commercial de la compagnie des Indes orientales qui fit naufrage en 1743, aux îles Scilly, en Mer Celtique, au large des Cornouailles. L’épave est découverte en 1971 par Rex Cowan, un chasseur de trésor londonien. Il découvre, avec son équipe de plongeurs, environ 35 000 pièces d’argent sur les 129 700 florins enregistrés à bord, un véritable trésor.

L’Hollandia : un vaisseau de la VOC

Le Hollandia est construit en 1742 par la VOC, la compagnie hollandaise des Indes orientales. Destiné avant tout au trafic maritime, il détenait tout de même 32 canons pour pouvoir se défendre face aux pirates et aux puissances maritimes ennemies.

Son voyage inaugural commence le 3 juin 1743. Ce jour-là, il part du port de Texel avec un convoi en direction de Batavia dans les Indes néerlandaises. Le 13 juin, le navire hollandais s’égare dans le brouillard et se déporte vers les îles Scilly. Il y heurte des rochers à quelques kilomètres de l’île d’Annet. Les membres de l’équipage tirent plusieurs fois au canon pour alerter les locaux, mais en vain. Tous les passagers décèdent et la cargaison coule à trente mètres de profondeur.

navire hollandia
©wikimedia by Pvt pauline

Le trésor du Hollandia : des pièces de huit reales

Le Hollandia transportait 276 personnes et des petits tonneaux remplis de pièces d’argent d’une valeur d’environ 129 700 florins. Les monnaies étaient principalement des pièces espagnoles, de quatre et de huit reales, frappées au Mexique et en Bolivie et qui n’avaient presque pas circulé avant ce voyage. Il y avait aussi quelques épis d’argent, comme de rares « klippes » mexicains de 1733-1734, des épis du Guatemala et des ducatons des Pays-Bas.

Les « pièces de huit » étaient réputées à l’époque pour leur importante teneur en argent, de 90 % minimum. Elles étaient donc particulièrement appréciées dans les échanges et considérées comme la devise du commerce international.
Les pièces de huit reales ont commencé par être frappées grossièrement au marteau puis deviennent plus raffinées à partir de 1732, grâce à l’utilisation de presses à balancier. Elles sont frappées jusqu’en 1773.
Sur l’avers, figurent les armes royales espagnoles. Sur le revers, ce sont les colonnes d’Hercule, drapées de la devise de l’Espagne « Plus ultra », qui encadrent les deux mondes. L’ancien et le nouveau monde sont désormais réunis par la couronne d’Espagne, comme le confirme la mention « Utra que unum » (les deux ne font qu’un).

L’épave du Hollandia : expéditions et sauvetages

La VOC fut alertée rapidement du naufrage du Hollandia. Les tentatives pour localiser et récupérer la cargaison du Hollandia dans les mois qui suivent échouent. Les moyens de l’époque n’étaient pas suffisants. John Troutbeck écrivit en 1794 dans Survey of the Ancient and Present State of the Scilly Islands : « l’épave du Hollandia reste toujours un butin pour ceux qui peuvent la trouver ».

trésor de l'épave du hollandia
Objet en provenance de l’épave du Hollandia ©wikimedia by Rijksmuseum

Le trésor du Hollandia est oublié jusqu’en 1967. Rex Cowan, un explorateur et juriste de Londres, commence à parcourir archives et documents officiels à la recherche de l’Hollandia. Quatre années plus tard, le 16 septembre 1971, il localise précisément l’épave grâce à un magnétomètre à protons. Le chercheur de trésor rassemble plongeurs et professionnels qui entament les fouilles archéologiques. Le site du naufrage s’étend sur une surface de 180 mètres sur 100 et comprend trois zones principales. La mission est dirigée par le lieutenant commandant Jack Grayton. En deux ans, sont remontées à la surface 35 000 pièces d’argent, ainsi que des artefacts en bronze. Les pièces, plus ou moins corrodées, sont vendues aux collectionneurs. En majorité, ce sont donc des pièces de huit reales « columnarios » frappées au Mexique. Certaines d’entre elles sont montées en pendentif avec la mention de leur provenance : treasure from Hollandia, sunk 1743, Scilly, sterling silver.

Vous trouverez en vente sur notre boutique des pièces issues de ce fabuleux trésor de naufrage, faisant l’objet de convoitise de nombreux numismates.

Sources :
Hypothèse
Forum Numista
Wikipedia
BBC

Derniers articles publiés

La pièce de vingt dollars de 1933

bust of American eagle gold

Les pièces de vingt dollars ont été frappées aux États-Unis, pendant près de cent ans, entre 1907 et 1933. Ces monnaies d’or, ont une place de choix dans la numismatique…

L’Union Latine : un pan de l’histoire numismatique européenne

Dans l’univers fascinant de la numismatique, l’Union Latine se dévoile comme une épopée monétaire aux multiples facettes. Cette alliance entre différentes nations…

World Money Fair 2024

World Money Fair Berlin ThomasNumismatics.com

Explorez le Monde de la Numismatique au World Money Fair de Berlin. Chaque année, le World Money Fair de Berlin attire des passionnés de numismatique…

Découvrir tous les articles