FR | EN | 

Découvrez toute l’actualité et les articles de TNUMIS Magazine en exclusivité

Réal espagnol : une pièce de monnaie mythique

Le réal espagnol est une pièce de monnaie mythique. Son histoire et son origine géographique participent à faire de cette monnaie, un objet apprécié par les numismates. Elle est le témoin de la constitution d’un des plus grands empires de l’histoire, la monarchie espagnole et de son emprise sur le nouveau monde. Focus sur le réal espagnol.

Empire espagnol XVIIIe
Empire espagnol en 1790 ©wikimedia-Nagihuin

Le réal espagnol : histoire et évolution

Le réal est la monnaie utilisée par l’Empire espagnol à partir du XIVe siècle et jusqu’à son remplacement par l’escudo en 1864. Les premiers réaux espagnols sont frappés sous le règne d’Alfonso XI de Castille (1311-1350) et valaient à l’époque 3 maravédis (la monnaie espagnole depuis Alfonso VI).

En 1486, une grande pièce d’argent frappée en Autriche voit le jour : la Guldengroschen. Le désir de posséder une monnaie d’une importante teneur en argent s’empare alors de toute l’Europe.

En 1497, alors que le réal vaut désormais 34 maravédis, le roi Philippe II instaure une réforme monétaire en Espagne. Le maravédis est remplacé par le real de un ocho et devient l’unité de compte. La pièce de huit réaux en argent s’impose alors comme la monnaie de référence dans l’Empire colonial espagnol. Elle pesait 27,4 grammes d’argent et circulait dans toute l’Asie et l’Amérique. Des pièces d’un demi réal, d’un réal, de deux réaux et de quatre réaux étaient également frappées.

En 1566, l’escudo espagnol est créé. Un escudo d’or valait 16 réaux d’argent.

À partir de 1642 et jusqu’au XIXe siècle, deux sortes de réaux coexistent. Le réal de plata, composé au minimum de 85 % d’argent, circule dans le monde entier. Le réal de billon possède moins de 50 % d’argent et n’est utilisé qu’en Espagne. Le zinc et le cuivre sont alliés à l’argent pour former le billon. Deux réaux de billon valent un réal d’argent.

1837 est la dernière année de frappe du réal d’argent. En 1850, le réal de billon devient la monnaie unique et est adopté comme nouvelle référence pour le système monétaire. En 1864, le réal cède la place au nouvel escudo, puis à la peseta en 1869.

La pièce de huit : une monnaie puissante

Revenons plus précisément sur la pièce de huit réaux, cette monnaie que l’on nomme aussi piastre. La pièce en argent de 8 réaux ou « pièce de huit » est réputée encore aujourd’hui en numismatique pour son importante teneur en argent et pour son caractère historique.

Dès 1497, elle est particulièrement appréciée dans les échanges et considérée comme la devise du commerce international. La pièce de huit est largement utilisée dans différentes nations grâce au rayonnement mondial de l’Espagne. Certains pays ont même contremarqué des pièces de huit, pour affirmer leur légalité et authenticité en tant que monnaie locale. Les pièces de huit réaux sont d’ailleurs les monnaies que l’on retrouve dans les épaves des navires espagnols naufragés au XVIIe et XVIIIe siècle comme le Santa Maria de la Consolacion ou le Santa Leocadia.

La piastre est produite dans tout le Nouveau Monde. L’Empire espagnol utilise les exploitations des mines d’argent d’Amérique du Sud. Au Mexique, en Bolivie, au Pérou et au Chili, sont constitués des hôtels de monnaies. Au XVIIIe siècle, la Monnaie de Mexico devient la plus grande manufacture de monnaie du monde. Elle peut frapper 30 millions de pesos par an.

Les gravures des pièces de huit frappés en Amérique du Sud sont particulières et différentes selon les régions et les époques. Les plus mythiques sont certainement celles que l’on surnomme les columnarios, frappées entre 1732 et 1773. Sur l’avers, figurent les armes royales espagnoles. Sur le revers, sont représentées les colonnes d’Hercule, drapées de la devise de l’Espagne « Plus ultra », qui encadrent les deux mondes. L’ancien et le nouveau monde sont réunis par la couronne d’Espagne, comme le confirme la mention « Utra que unum » (les deux ne font qu’un). Il en existe d’autres : la pièce mexicaine de 1536 avec Carlos et Johanna sur l’avers, la type macuquino, perulero ou encore la busto.

Les qualités, symboles et provenances géographiques sont nombreuses et offrent aux collectionneurs de réaux espagnols de riches possibilités. Des réaux espagnols sont régulièrement en vente sur notre boutique.

Sources :
Moneda numismatica
Wikipedia
Open edition journals
Persée

Derniers articles publiés

La pièce de vingt dollars de 1933

bust of American eagle gold

Les pièces de vingt dollars ont été frappées aux États-Unis, pendant près de cent ans, entre 1907 et 1933. Ces monnaies d’or, ont une place de choix dans la numismatique…

L’Union Latine : un pan de l’histoire numismatique européenne

Dans l’univers fascinant de la numismatique, l’Union Latine se dévoile comme une épopée monétaire aux multiples facettes. Cette alliance entre différentes nations…

World Money Fair 2024

World Money Fair Berlin ThomasNumismatics.com

Explorez le Monde de la Numismatique au World Money Fair de Berlin. Chaque année, le World Money Fair de Berlin attire des passionnés de numismatique…

Découvrir tous les articles